Il s’agit d’un traité fondé sur des données factuelles, qui réaffirme le droit de tous les peuples au niveau de santé le plus élevé possible. La Convention cadre représente une évolution fondamentale en ce sens qu’elle met au point une stratégie qui vise à réglementer des substances engendrant la dépendance.

Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac

 

A la différence des précédents traités de  lutte contre la drogue, la Convention-cadre affirme l’importance des stratégies de réduction de la demande au même titre que de réduction de l’offre.La Convention-cadre de l’OMS a été élaborée à la suite de la mondialisation de l’épidémie de tabagisme. La propagation de cette épidémie est facilitée par un ensemble de facteurs complexes ayant des effets transfrontaliers, notamment la libéralisation des échanges commerciaux et les investissements étrangers directs. La commercialisation mondiale, les activités transnationales de publicité, de promotion et de parrainage et le mouvement international des cigarettes de contrebande ou contrefaites ont également contribué à l’explosion du tabagisme.

 

Négociation, élaboration et implications économiques

Avant même la publication officielle du traité, les représentants de l’industrie du tabac se sont lancés dans un effort collectif afin d’empêcher la rédaction de la Convention-cadre. Dans l’incapacité de nier les preuves scientifiques prouvant les effets néfastes du tabac sur la santé, l’industrie du tabac s’est emparée de l’argument économique. En réponse à la recherche de la Banque mondiale, les entreprises de tabac ont tenté de discréditer le rapport à travers des campagnes de relations publiques, par la création de rapports écrits par des économistes privés. Une fois les négociations pour la Convention-cadre entamées, l’industrie du tabac a continué à interférer dans le processus de création dans un effort de lobbying auprès des délégués intervenants à la convention, pour de diminuer l’impact des législations internationales futures.

Développement futur – projet FCTC 2030

Afin de renforcer la mise en œuvre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac en vue de réaliser les objectifs de développement durable, le Secrétariat de la Convention-cadre met en place un nouveau projet, le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies, qui reconnaît l’importance de la lutte antitabac dans la promotion du développement et, inclut des références spécifiques à la mise en œuvre de la Convention. Au vu de l’impact du tabac sur le développement, la mise en œuvre de la Convention jouera un rôle majeur dans la réalisation des objectifs de développement durable.