La cigarette électronique est un dispositif efficace pour arrêter de fumer. De plus, elle est très pratique et plus accessible par rapport à la cigarette traditionnelle. Pour réussir le sevrage via une e-cig, il faudrait bien choisir son e-liquide. Quels sont les critères à retenir ?

De quoi est composé un e-liquide ?

L’e liquide est un accessoire indispensable pour vapoter. Au contact avec la résistance, il se transforme en vapeur, et c’est ce qui donne la sensation de hit dans la gorge. Il contient une base, dont la glycérine végétale ou VG et le propylène glycol ou PG. Le PG est un exhausteur de goût, à forte dose, il permet de donner un goût authentique à la vape. La VG quant à elle a un goût sucré, indispensable pour avoir une vapeur plus dense. Un ratio PG/VG de 50/50 est recommandé pour débuter avec la cigarette électronique. En revanche, pour favoriser le hit, il est conseillé de prendre un taux plus élevé de PG.

Le liquide est également composé d’un ou de plusieurs arômes servant à reproduire le goût recherché par le vapoteur. On peut trouver sur le marché plus d’une centaine de parfums classés en 5 catégories : la saveur fruitée, boisson, mentholée, gourmande et classique. L’e-liquide peut aussi renfermer de la nicotine, la substance qui crée la dépendance. La dose la plus forte vendue sur le commerce est de 20 mg/ml. Enfin, il est possible de trouver des traces d’eau et d’alcool dans le mélange. En tout cas, vous pouvez trouver facilement un guide e liquide sur internet.

Nicotine et e-liquide : quel dosage choisir ?

Si vous souhaitez vous sevrer, au départ, il est plus judicieux de vous tourner vers la saveur classique. Ce type d’e-liquide a un goût de tabac, donc vous ne risquez pas de perdre votre habitude. Puis, au fil du temps, n’hésitez pas à tester d’autres parfums pour varier le plaisir. Il est même possible d’associer plusieurs arômes si vous recherchez un goût plus authentique.

Pour éviter les sensations de manque et les surdosages qui peuvent créer des maux de tête, des vertiges et tous autres inconforts, il faudrait bien choisir votre dosage en nicotine en fonction de votre degré de dépendance. Dans tous les cas, vous avez plusieurs choix. Si vous êtes un gros fumeur, misez sur l taux le plus élevé, c’est-à-dire 20 mg/ml. Après, vous pouvez réduire petit à petit la dose. Pour ceux qui fument entre 10 à 20 cigarettes par jour, il vaut mieux opter pour une dose moyenne, de 12 mg/ml. Vous fumez moins de 10 cigarettes par jour ? Un e-liquide contenant une faible dose de nicotine sera plus approprié. Si vous recherchez un guide e liquide, vous pouvez vous rendre sur le site de consoglobe.

Peut-on concevoir un e-liquide fait maison ?

Si vous voulez personnaliser vos e-liquides, vous pouvez vous mettre au DIY. Il est d’ailleurs possible de trouver tous les accessoires et ingrédients nécessaires dans un magasin spécialisé pour la vape à l’instar de l’entreprise le petit vapoteur. Cette solution vous permettra d’économiser une somme assez conséquente, puisqu’un e-liquide fait maison peut coûter jusqu’à 5 fois mois cher qu’un flacon déjà prêt à être vapoté. Vous aurez aussi l’opportunité de choisir par vous-même les composants de votre e-liquide. Pour vous guider dans la conception du mélange, jetez un œil sur les tutoriels en ligne. Pensez également à respecter le temps de pause, allant de quelques jours à 3 semaines selon le parfum utilisé.

Par mesure de sécurité, placez vos e-liquides hors de la portée des enfants et stockez-les dans un endroit sec, à l’abri du soleil, de la chaleur, de la lumière et de l’humidité. Attention ! La nicotine est un produit dangereux, donc portez des gants et des lunettes lors de la manipulation.