Cesser de fumer grâce aux médicaments oraux

Publié le : 27 juillet 20183 mins de lecture

Pour réussir  l’arrêt tabagique, une médication permet de diminuer les risques de rechute. Néanmoins, il n’y a pas de « médicament miracle ». A côté de cette dépendance physique, il y a lieu de ne pas négliger l’importance de la motivation et les aspects psychologiques et comportementaux de la dépendance.

Cesser de fumer grâce aux médicaments oraux

Le timbre de nicotine est une des options les plus connues en ce qui concerne l’arrêt tabagique. Toutefois, il existe aussi des médicaments par voie orale pouvant aider à cesser de fumer. Lorsqu’une personne arrête de fumer, elle peut ressentir plusieurs symptômes désagréables liés au manque de nicotine, une substance contenue dans la cigarette causant une dépendance importante. Des symptômes comme l’insomnie, l’irritabilité ou l’envie irrésistible de fumer peuvent mener à l’échec de l’arrêt tabagique. Heureusement, plusieurs options sont disponibles pour aider les gens qui désirent abandonner la cigarette définitivement, tels que les médicaments à prendre par voie orale pouvant aider à la cessation tabagique. Ils agissent à un endroit bien précis dans le cerveau par différents mécanismes pour diminuer les symptômes de sevrage et les envies de fumer, et ne contiennent pas de nicotine. Il faut débuter le traitement quelques jours avant de cesser de fumer pour éviter les symptômes dus au manque de nicotine.

 

À explorer aussi : Comment arrêter de fumer quand on souffre de troubles psychiatriques ?

Les substituts nicotiniques

 

La nicotine crée un véritable effet de dépendance. Lorsque vous arrêtez de fumer, votre corps se trouve en manque et peut le manifester de diverses façons. C’est le syndrome de sevrage. Il est tout à fait possible d’atténuer considérablement les différents symptômes du sevrage grâce aux substituts nicotiniques. Les substituts sont en vente en pharmacie sans prescription. Mais, ce n’est pas parce que ces substituts de nicotine sont en vente libre que l’on peut les consommer sans modération. Leur usage ne s’improvise pas. Il est fortement conseillé de suivre les conseils d’un professionnel de santé.

Autres options

Bien qu’ils ne soient pas officiellement indiqués pour la cessation tabagique, d’autres médicaments oraux peuvent s’avérer utiles pour cesser de fumer dans certains cas particuliers. Avec un tel éventail de possibilités, votre capacité à arrêter de fumer est grandement augmentée. En effet, il a été démontré que l’usage d’une aide à la cessation tabagique accroît les chances de réussite. Votre pharmacien connaît bien toutes les modalités de traitement reliées à la cessation tabagique et peut vous prodiguer une foule de conseils pour vous aider dans votre démarche.

Plan du site